REGARDS CROISES SUR LA RÉHABILITATION BOIS

LE RENOUVEAU D’UN LYCEE DES ANNEES SOIXANTE A TOURS

La rénovation du lycée des métiers Victor Laloux, lancée en 2008 et inauguré en avril en 2013, est une des plus spectaculaires engagée en Région Centre. Comprenant une restructuration de 4.553 m2 et une extension de 8 .407 m2, l’opération aura su magnifier et mettre en valeur le bois.

Le concepteur: Pierre Chomette architecte concepteur, mandataire de la maîtrise d’œuvre du projet et membre du Club OUI AU BOIS.

D’emblée, Pierre Chomette explique que le bois confère une véritable qualité de vie à cette réalisation, où l’homme est mis au centre de la construction. Grâce au mariage harmonieux du béton poli et du bois, conjuguant élégance et fonctionnalité, ce projet a su redonner vie à un lycée qui souffrait d’un déficit d’image important. En effet, le bâtiment d’origine, une barre sans âme de plus de 140 m de long sur quatre niveaux, est démoli sur la moitié de sa longueur. Les travaux se déroulent en site occupé, dans le cadre d’opération tiroirs, et sans interrompre le fonctionnement de l’établissement. Pour traduire les différentes sections : salles d’enseignement générales et spécialisées, salle de conférence, centre de documentation, laboratoires dentaires, studios et labo photo, logements de fonction, gymnase, salle de musculation…. les concepteurs imaginent des bâtiments spécifiques, fédérés par un patio et un hall, implantés entre le parvis et le cœur du lycée. « Ce sont ces ouvrages qui donnent au lycée sa nouvelle identité », ajoute l’architecte. « Le patio végétal est voulu comme une zone de sérénité, il est précédé du hall d’entrée tout en transparence, à partir duquel les élèves et les professeurs rejoignent les différentes sections d’enseignement. » Le portique d’entrée au hall s’appuie sur une structure de «poteaux-arbres» en douglas lamellé-collé. Ossature bois, poteaux-poutres et plus de 1400 m² de bardage en douglas lamellé-collé, structurent, habillent et transfigurent les volumes initiaux du lycée. L’architecte précise : « Depuis très longtemps nous sommes attachés au bois, dont nous apprécions les qualités environnementales. Le bois peut être utilisé de différentes manières et marié avec d’autres matériaux, et nous voulions justement démontrer cette complémentarité. Ainsi, pour la restructuration et l’extension du lycée des Métiers Victor Laloux de Tours, nous avons marié harmonieusement le bois et le béton. L’un et l’autre se complètent et se mettent mutuellement en valeur. » Crédit Photos : Ioanna Vairamis, Laurent Thion et Pierre Chomette.

Le Maître d’Ouvrage : François Bonneau, Président de la région Centre
François Bonneau, le président de la région Centre, détaille la réflexion menée très en amont du projet : « Nous avons réfléchi attentivement à la façon d’appréhender la question de la Haute Qualité Environnementale, car nous constatons souvent une multiplication de préconisations et de protocoles, autour de processus lourds à gérer. Pour le lycée Victor Laloux de Tours, nous avons privilégié une approche plus réaliste, en nous attachant à nouer un lien entre le lycée et son environnement. Nous avons donc choisi d’utiliser le matériau bois, dans une région où le développement de la filière bois est une priorité. Le développement durable, c’est mettre les individus au centre de la construction et cela, je crois qu’on le ressent ici fortement. C’est aussi concevoir des consommations énergétiques maîtrisées, et cela nous y travaillons aussi en Région. Ce lycée est chaleureux et lumineux. Je retiens la formule des architectes qui affirment qu’on doit être à « 100% artistique » dans un projet pour répondre l’exigence d’un cadre de vie et de travail pour les élèves, les professeurs et les personnels administratifs. Je tiens à les en remercier. Ce jugement sera rapidement conforté par la réalité des faits. Depuis cette opération de rénovation/extension, le lycée a totalement gommé ce déficit d’image. Les demandes d’entrée ont augmenté, et certaines sections doivent même refuser des candidatures.

Fiche d’identité :
Date de livraison : inauguration Avril 2013, 
Maitre d’ouvrage : 
Région Centre Ville: Tours Département : Indre et Loir 
Architectes: « Chomette-Lupi et Associés-Architectes », François Rodde architecte associé et Pierre Chomette Architecte mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre 
Bureau d’étude technique : Projetud SLH Ingénieur bois : Sylva Conseil Economiste : EICO Ingénierie 
Acousticien : Architectures et Acoustique 
Coût : 16,151 M d’euros Chantier : 47 mois en site occupé

Retour aux articles