EXEMPLE D’UNE RÉHABILITATION BOIS

PROJET DE RENOVATION DE LOGEMENTS COLLECTIFS A PAU – ALEXANDRE LACAZE (Pyrénées Atlantiques) 

 « Le bois apporte une rupture avec l’environnement existant » 
Alexandre Lacaze est un architecte installé à Bordeaux. Il vient de terminer la rénovation de la Tour Salama à Pau, une unité d’habitation construite au milieu des années soixante en périphérie de la ville. Il explique son choix pour le bois : « Le bois apporte une sensibilité à la lecture du bâtiment. Le bois ne vieillit pas de manière uniforme : l’évolution du matériau participe à sa compréhension. Le bois posé en bardage fait appel à un savoir faire local, il est également générateur d’emplois localisés ». Dans les faits, l’approche architecturale répond aux exigences techniques d’un principe classique d’isolation thermique par l’extérieur, rendu nécessaire par les piètres performances d’isolation du bâti, tout en prenant en compte la dimension symbolique du bâtiment, qui symbolise en partie le renouveau d’un quartier. « En venant barder les quatre façades par des planches de mélèze », explique l’architecte, « Nous avons fait le choix d’un matériau pérenne et qui respecte les critères environnementaux. Elément brut et naturel, il s’éloigne de la typologie habituelle de la rénovation de l’habitat collectif, pour une esthétique qui se rapproche des critères de l’habitat individuel. Le choix du mélèze apporte aussi une rupture avec la rigueur de l’environnement existant » Les balcons en place, comme rapportés au volume général, reçoivent des garde-corps en tôle laquée coloris rouille, en rupture avec l’aspect des façades. Les perforations des garde-corps présentent un motif d’écorce d’arbre, ce qui permet d’intimiser l’intérieur des appartements, tout en optimisant l’apport de lumière. Enfin, la création d’une casquette de toiture, dont la sous-face est également traitée en mélèze, symbolise depuis le boulevard contigu à la tour, le véritable renouveau de ce quartier.

Retour aux articles