EXEMPLE D’UNE RÉALISATION BOIS EN HAUTEUR

A Montreuil, en Seine Saint Denis, l’ossature bois atteint les 5 niveaux

Un Projet signé : GRAAM Architecture 

Pour contourner cette contrainte, les architectes de l’agence Graam ont trouvé « la solution », à savoir concevoir des appartements en triplex dont l’accès se situe au niveau R+3. Le bâtiment de 18 m de hauteur est ainsi classé en deuxième famille, selon la définition de l’arrêté lié à la protection contre l’incendie des bâtiments d’habitation du 31 janvier 1986.

800 m2 de panneaux à ossature bois

Autour d’une cellule centrale en béton qui intègre la cage d’escalier, la structure bois porteuse est composée de 800 m2 de panneaux à ossature bois, préfabriqués dans l’usine vosgienne de Socopa. Les ossatures sont constituées de montants de 150 mm en épicéa massif, fixés sur des panneaux de particules qui assurent le contreventement, l’ensemble est isolé par 160 mm de laine de verre.

L’ossature bois est également retenue pour les murs de refend. Les planchers constitués de caissons reposent sur des poutres murallières. Ces caissons sont composés de solives et de solivettes en bois massif et de panneaux de particules de 18 mm. L’acoustique étant un point potentiellement faible des planchers bois, ces derniers intègrent un vide d’air en sous face de chaque niveau, ce qui permet de répondre sans difficulté à la réglementation acoustique, tant au niveau de la réduction des bruits d’impacts, que de la transmission des bruits aériens.

Les parements extérieurs font appel à des bardages en Mélèze, mis en œuvre sur chantier.

Photo : Graam Architecture

Retour aux articles