bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

PATRICE TAVERNIER

PATRICE TAVERNIER

Architecte

Pourquoi le bois ?

Le bois s'est imposé sur ce projet pour les raisons suivantes :
- Techniques et économiques : Préfabrication en atelier, rapidité de mise en oeuvre, chantier sec, complémentarité entre la structure bois et les isolants.
- Esthétiques : Intégration à l'existant, simplicité des formes.
- Symboliques : Le chêne, essence utilisée sur l'ensemble des parties visibles du projet (ossature, parements intérieur et extérieur) est aussi l'essence utilisée pour les barriques dans lesquelles le vin est élevé.

Cabinet Patrice Tavernier

6 rue bolivar

33000 BORDEAUX

Tél : 05 56 50 52 48

Email : patricetavernier@wanadoo.fr


Château d'Arsac
Arsac


Nature :
Construction

Date de livraison :
2013

Type de construction :
Bâtiment d'entreprise

Ville/Département :
Arsac, Gironde


Domaine viticole de 250 hectares dont 112 hectares de vignes, le Château d'Arsac propriété de P. Raoux est situé à Arsac dans le Médoc à 25 km de Bordeaux.
Outre l'ensemble des bâtiments, mixte d'architectures traditionnelle et contemporaine, le domaine expose une collection d'oeuvres d'art connue sous le nom de « Jardin des Sculptures ».

- Implantation :
Après analyse du programme, des réglementations (PLU, PPRI), du site (bâtiments existants, réseaux, voiries, rivière, vignes, orientation), du fonctionnement de la propriété, il a été décidé de transformer la halle existante et son annexe pour accueillir le projet.
Le terme "transformation" désigne une réhabilitation qui comporte un changement de destination ou du mode de fonctionnement de l'ouvrage.

- Halle existante :
Située à proximité des chais, en bordure d'une voie qui dessert l'ensemble de la propriété, la halle est un espace ouvert et couvert de 70ml de long par 10ml de large. Son système constructif est simple, tous les 4ml une ferme en bois d'une portée de 8ml porte la couverture de tuile. Ces fermes reposent de chaque côté sur des poteaux en bois qui reposent eux-mêmes sur des plots en béton. Le sol est constitué par une dalle béton. Un petit bâtiment, "l'annexe" bouche l'extrémité ouest de la halle. Les trois autres façades sont ouvertes, au sud sur la rivière et les chais, au nord sur les vignes.

- Programme et classement :
Trois bâtiments indépendants sont construits sous la halle (wine-shop, bureaux, réunion), l'annexe est réaménagée en sanitaires.
* Wine-shop : ERP de 5ième catégorie PE (moins de 19 personnes du public) avec activité de type M (boutique < 500m2 en rdc) - RT 2005 Label THPE
(Les décrets d'application de la RT 2012 concernant ce type d'usage n'étaient pas parus au jour du dépôt du PC)
* Bureaux / Réunion : Code du travail - RT 2012.
* Sanitaires : ERP de 5ième catégorie PE - RT Existant.

- Parti pris architectural :
L'idée de départ est de ne pas intervenir sur la halle, mais plutôt de venir s'inscrire à l'intérieur (en dessous) en posant des caisses en bois pour abriter les fonctions du programme.
A l'avancement, les sanitaires se sont naturellement implantés dans l'annexe, le wine-shop et les bureaux, activités proches, se sont insérés dans une boîte, la salle de réunion dans une autre. Les espaces résiduels se sont transformés en coursives et parvis qui donnent accès aux fonctions.

- Les boîtes :
De largeur (4,65ml) et de hauteur (3,35ml) identiques, de longueurs différentes (31,65ml pour le wine-shop et les bureaux / 16,00ml pour la réunion), les boîtes sont partiellement enterrées dans le sol. La hauteur disponible sous les entraits existantes (2,80ml mini) combinée aux contraintes liées à la RT 2012 (épaisseur des isolants) ont obligé à enterrer les bâtiments de 60cm. Les façades sud opaques en extérieur font en intérieur office de cimaise pour le wine-shop et la réunion, et de meuble de rangement pour les bureaux. Les façades nord vitrées ouvrent les espaces intérieurs sur la galerie et au-delà sur le vignoble. Hormis la dalle et le soubassement en béton, les boîtes sont construites entièrement en bois (chêne pour l'ensemble des parties apparentes en int et ext). Le système constructif repose sur une trame de 600mm (poteaux, poutres), cette trame se retrouve en façade (épines, panneaux) et à l'intérieur (panneaux, plafonds, joints au sol, mobilier).

- Système constructif :
Plancher porté sur longrines BA + cuvelage (nappe affleurante) / Soubassement en voiles béton préfabriqués + cuvelage / Murs et toiture, ossature bois préfabriqués en atelier.

- Contraintes :
D'une part les choix architecturaux ont induit des contraintes fortes d'un point de vue thermique :
* L'orientation plein nord des façades entièrement vitrées. Si l'ouverture vers le paysage des vignes est pleinement justifié, cela pénalise les performances du bâti en hiver car les surfaces exposées plein nord seront les plus déperditives, et pauvres en apports solaires. Ce propos doit être nuancé car en revanche la situation l'été sera améliorée et permettra de réaliser des économies sur la climatisation.
* Du fait du développement du bâtiment uniquement en rez-de-chaussée et sur deux unités distinctes, la compacité du projet définie par le coefficient de forme (rapport entre la surface de l'enveloppe et le volume intérieur) est peu performante.
* L'implantation sous la halle existante coupe le bâtiment de l'ensoleillement direct tout au long de l'année, cette situation est pénalisante en regard de la récupération des apports solaires en hiver.
D'autre part les contraintes liées à ce type de programme accentuent la complexité:
* L'occupation variable des locaux, le Wine-shop et le local Réunion sont à occupations intermittentes.
* Les apports internes liés à l'occupation sont variables et forts, le local Bureaux reçoit une charge thermique due aux occupants mais également au matériel informatique et à l'éclairage.
* De très forts taux de renouvellement d'air sont nécessaires pour respecter la qualité de l'air intérieur mais ils sont pénalisants pour la performance thermique.
* Respect de la nouvelle réglementation thermique RT2012.

- L'enveloppe :
* Matériaux isolants :
Concernant le choix des matériaux, le souci d'être dans une démarche de développement durable tout en répondant aux contraintes imposées, nous a conduit à hiérarchiser les réponses et à adopter des compromis. Ainsi, nous avons accordé une priorité à la performance thermique sur l'aspect écologique pour les isolants qui n'entrent pas directement en contact avec les utilisateurs (mise en oeuvre de polyuréthane très performant thermiquement sous chape et en soubassement). A l'inverse, pour les parements intérieurs et les revêtements de ceux-ci, des matériaux présentant très peu d'émission polluante ont été recherchés (fibre de bois des panneaux acoustiques, parement et mobilier chêne, vernis...).
* Ponts thermiques et étanchéité à l'air :
Le traitement des ponts thermiques a été systématique et a été de pair avec la recherche de l'étanchéité à l'air dans une démarche initiée depuis la conception jusqu'à la réalisation du chantier, en associant tous les acteurs: architecte, bureaux d'études, entreprises. Une des solutions à consisté à la mise en oeuvre d'une isolation thermique complémentaire et continue sur l'ensemble des parois opaques, résolvant ainsi, non seulement le problème des ponts thermiques linéiques, mais également celui des ponts thermiques de structure propres au pan de bois. Cette isolation a été doublée d'un film étanche à l'air.

* Vitrages :
La composition vitrière (qualité des verres, traitements rapportés, lame de gaz, intercalaire ...) des façades vitrées a été modélisée dans un logiciel de simulation thermique pour réaliser le meilleur compromis entre les déperditions, les apports diffus et l'éclairage au regard des situations extrêmes en hiver et en été et des résultats sur les consommations de climatisation, de chauffage et d'éclairage artificiel. Cette opération dans un tel cas (50% des surfaces verticales sont vitrées) s'est avérée judicieuse car on observe une grande sensibilité sur les résultats des consommations en fonction des traitements de ce poste.






suggérer un décideur