bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

SEBASTIEN  MALGRAS

SEBASTIEN MALGRAS

Architecte

Pourquoi le bois ?

Le bois est un matériau naturel, respectueux de l'environnement qui donne une texture et une chaleur à l'architecture.
Il permet une grand liberté esthétique, structurelle et architecturale à mes projets.
C'est un matériau vivant et qui évolue avec le projet dans le temps.

Agence d'architecture Sebastien Malgras

Tour Montet Octroi, 9 Square de Liège

54500 VANDOEUVRE­ LES NANCY

Tél : 03 83 51 67 01

Email : contact@malgras-architecte.com


Maison S
Villers-­les-­Nancy


Nature :
Rénovation

Date de livraison :
2009

Type de construction :
Logement individuel

Ville/Département :
Villers-­les-­Nancy, Meurthe-et-Moselle


NOTICE DE PRESENTATION
Le projet présenté concerne l'extension d'une maison d'habitation située au 6 rue Sainte Odile à Villers-lès-Nancy.
Le projet se situe dans un quartier résidentiel proche de l'église Sainte-Thérèse.
Cette maison accueille une famille composée de six personnes.

EXISTANT
Il s'agit d'une maison des années 1970, de deux niveaux plus combles, construite sur cave partiellement enterrée.
Elle est actuellement composée d'une chambre, d'un salon, d'une cuisine en rez-de-chaussée et à l'étage de 4 chambres, d'une salle de bain et de sanitaire.
Le jardin à l'arrière du terrain situé au nord-est composé d'une allée centrale, de zones gazonnées, d'un potager, et de quelques arbres fruitiers.
Le volume de la construction est simple. Il est composé d'un cube paré d'un enduit blanc et couvert par une toiture deux pans.
L'habitation principale est en retrait par rapport à la rue.

PROJET
Le souhait des clients est d'agrandir la maison devenue trop petite pour la famille. Ils désirent doubler la surface habitable.
Le projet consiste alors à créer une extension à l'arrière de la maison existante. L'extension est construite sur un niveau partiellement enterré en maçonnerie traditionnelle.
Deux volumes sont ensuite réalisés. L'un comprenant un séjour surmonté de deux chambres à coucher. L'autre d'un seul niveau, accueille une salle à manger prolongée d'une terrasse bois. Le solivage du plafond de cette pièce est laissé apparent et se prolonge vers l'extérieur, faisant office de pergola sur la terrasse.
Les deux volumes sur le socle en maçonnerie sont composés en ossature bois et recouvert d'un bardage bois en douglas naturel.
Pour la jonction entre l'extension et l'existant et afin de gérer la différence de volumétrie, une verrière centrale et un puits de lumière sont créés en double hauteur sur le séjour. Entre ces deux éléments architecturaux, une passerelle permet d'accéder aux deux chambres de l'étage.
Entre les rez-de-jardin et le rez-de-chaussée de l'extension, un escalier ouvert distribue ces deux niveaux.
Ainsi entre les trois niveaux de l'extension et de l'existant, des liaisons visuelles, lumineuses et spatiales sont ménagées afin de donner à l'ensemble une unité architecturale et une unité d'usage.

Au rez-de-jardin, le mur en pierre du soubassement de l'existant est dégagé et décapé. Il sert d'élément décoratif à la circulation principale de l'extension à ce niveau.
La composition des façades est volontairement très contemporaine, en rupture avec la maison existante plus classique.
La nouvelle extension s'intègre dans son environnement par sa volumétrie et par le dessin des façades. Le quartier comprend des constructions de type et de volume très différents.
Les ouvertures sont dimensionnées et positionnées pour donner différents cadrages sur le jardin et pour bénéficier d'un apport important de lumière.
Les menuiseries sont en aluminium prélaqué RAL 7024.
Des volets battants en panneaux composites sont mis en oeuvre sur les fenêtres des chambres à l'étage.
Les gardes corps sont métalliques et laqués RAL 7024.
Les aménagements extérieurs sont redessinés en périphérie de la maison et de l'extension. Au pied de l'extension, le jardin est légèrement retravaillé en talus afin de dégager les parties semi-enterrées.
Dans le cadre de cette extension, il est aussi prévu :
-Une reprise complète du système de production de chauffage et d'eau chaude sanitaire ,
-Remplacement de la chaudière gaz existante par une petite chaudière gaz à condensation, mise en place d'un poêle à granulés bois raccordé sur le chauffage central et mise en place de 4 panneaux solaires sur la pente de toiture sud/ouest de la maison existante. Ces trois organes de production de chaleur sont couplés à un ballon d'eau chaude de 500L qui fait office de réserve de calories utilisables pour le chauffage et pour l'eau chaude sanitaire.
L'installation sanitaire est modifiée pour permettre un raccordement du lave-vaisselle et des laves-linge sur le réseau d'eau chaude sanitaire.
-Lors de travaux de terrassement, il est prévu de mettre en place une cuve de récupération des eaux pluviales de 3000L destinée à l'arrosage du jardin.
-La construction d'un escalier façade avant pour l'accès au balcon existant, replaçant ainsi la porte d'entrée principale sur la façade sur rue.
-Une restructuration partielle de la maison existante.





suggérer un décideur