bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

MICHEL GERBER

MICHEL GERBER

Architecte

Pourquoi le bois ?

Nous ne concevons pas des bâtiments en bois parce que c'est une nouvelle mode, comme certains le disent, mais parce que nous apprécions de construire avec des matériaux naturels et à faible empreinte carbone.

ATELIER E

LES PERDRIGALS

11510 TREILLES

Tél : 04 68 45 72 80

Email : contact@atelier-e.com


Un atelier de vie et d'accompagnement à Baho
Baho


Nature :
Construction

Date de livraison :
2013

Type de construction :
Bâtiment public

Ville/Département :
Baho, Pyrénées-Orientales


Nous avons abordé avec humilité ce véritable défi que représentait pour nous la conception et la réalisation d'un centre de jour pour handicapés. A travers les réunions de programmation conduites avec l'équipe de l'ADAPEI nous avons découvert un monde que nous ne connaissions pas et qu'il fallait comprendre.

Notre objectif a donc été de répondre au besoin de bien-être des bénéficiaires et aux exigences ergonomiques du personnel, tout en restant fidèle à la volonté de réaliser une architecture respectueuse de l'environnement.

Nos critères de travail ont donc porté sur le choix d'un bâtiment simple dans son organisation spatiale, lumineux, confortable, et bien sûr économe en énergie.
Notre expérience en matière de maîtrise de la lumière naturelle dans les bâtiments et la problématique de l'économie d'énergie nous a permis de répondre à ces critères.

Le plan du bâtiment est volontairement simple. Un rectangle orienté Est-Ouest traversé par une circulation qui partage les espaces utiles en une zone Nord et une zone Sud.
Le toit est la cinquième façade du bâtiment. Nous l'avons conçue pour que sa morphologie transforme le couloir en une rue intérieure éclairée naturellement par la lumière venant du Nord, et donc protégée des rayonnements directs du soleil.
Ainsi la zone de circulation devient un espace de vie à part entière. Par ailleurs, cette morphologie assure l'exposition optimale des capteurs solaires, photovoltaïques et thermiques.

Ainsi ce bâtiment nous a permis de faire oeuvre d'innovation au service d'un engagement social et environnemental. Cette réalisation place aussi ADAPEI au coeur de la responsabilité sociale et environnementale, partie intégrante de toute entreprise actuelle.

Pour ce bâtiment, nous avons utilisé des matériaux à faible empreinte carbone.
La structure est en bois, ainsi que le revêtement extérieur ; l'isolation est majoritairement en ouate de cellulose et pour une petite partie en laine de roche pour des raisons de protection au feu.

Le bâtiment étant en construction légère, nous avions besoin, pour garantir le confort en été, d'ajouter de la masse thermique. Cela s'est fait avec des murs en briques de terre crue tout le long de la rue intérieure. La terre crue a l'intérêt, outre la masse thermique qu'elle apporte, d'être un très bon régulateur hygrothermique, favorisant le maintien d'une atmosphère saine à l'intérieur du bâtiment.
Cette apport de matériaux massifs permet d'éviter le recours à la climatisation ; seul un rafraîchissement du plancher est prévu pour les journées les plus chaudes.

L'isolation importante des murs et du toit et le soin apporté à l'étanchéité à l'air permettent d'obtenir un bâtiment à très faible consommation d'énergie, qui devient à énergie positive grâce aux capteurs photovoltaïques placés en toiture.
Le premier test d'infiltrométrie réalisé en cours de chantier a donné un très bon résultat. Un second test à été réalisé à la réception des travaux. Suite aux interventions des divers seconde oeuvres, la performance affichée au premier test avait baissée mais restait toujours en dessous des normes en vigueur.

Les espaces extérieurs ont été imperméabilisés le moins possible pour permettre l'infiltration des eaux de pluie sur le site (seul le parking visiteur est bitumé) et la toiture non photovoltaïque est végétalisée pour servir de zone de rétention.
Par ailleurs, pour réduire la consommation d'eau potable, un forage à été réalisé sur le terrain. Il permettra d'alimenter les sanitaires ainsi que l'arrosage des extérieurs et des toitures quand cela sera nécessaire, les végétaux ayant été choisis pour leur adaptation au climat méditerranéen.





suggérer un décideur