bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

MATTHIEU BREAU

MATTHIEU BREAU

Architecte

Pourquoi le bois ?

C'est sans doute le matériau qui offre le plus de choix architecturaux et techniques.
En structure, en parement, en extérieur, en intérieur, le bois offre un panel de produits de construction et d'utilisations que ne permet aucun autre matériau.
L'architecture bois et donc multiple et s'adapte aux enjeux de chacun des projets.
L'utilisation du bois permet également une architecture qui révèle sa vérité constructive et la vérité de ses matériaux.
Enfin nous apprécions les échanges avec les artisans du bois qui participent à la réalisation de nos projets.

Atelier d'Architecture Bm2

21, rue Brézin

75014 PARIS

Email : breau@bm2.fr

Site : www.bm2.fr


Ecole Polytechnique Féminine de Sceaux
Sceaux


Nature :
Construction

Date de livraison :
2012

Type de construction :
Bâtiment public

Ville/Département :
Sceaux, Hauts-de-Seine


Ce projet d'extension pour l'Ecole Polytechnique Féminine à Sceaux répond à plusieurs attentes :
- Proposer des salles de classes supplémentaires, de nouveaux bureaux pour l'administration et une grande salle polyvalente.
- Mettre en relation le site d'origine avec une parcelle récemment acquise et à laquelle le site actuel tourne le dos.
- Préserver le beau jardin qui couvre l'ensemble de cette nouvelle parcelle et s'inscrire dans le tissu pavillonnaire environnant.

Le projet se développe sur 2 niveaux. Il est implanté le long de la limite séparative entre les deux parties du site. Il y profite d'une cassure dans la pente naturelle pour mettre en relation les niveaux haut et bas du terrain. Au coeur du site recomposé de l'école le nouveau bâtiment crée un nouveau centre de gravité. Il permet de recentraliser les fonctions et de minimiser les distances entre les différentes composantes de l'établissement. En coupe les deux niveaux du projet viennent lier les niveaux différents de terrain entre les deux sites.

Le niveau haut s'articule de plain pied avec les bâtiments existants tandis que le niveau bas, partiellement enterré, s'ouvre sur le beau jardin récemment acquis. Les circulations verticales entre ces deux niveaux mettent aisément en relation les deux parties du site. Cette articulation est mise en exergue par la grande terrasse aménagée en niveau haut et qui s'ouvre en balcon sur le jardin situé en contrebas. Cela offre aux usagers un espace extérieur dégagé et agréable que l'ancien site, coincé dans ses limites parcellaires, ne proposait pas.

Cette terrasse partiellement couverte par un préau donne accès à la salle polyvalente mais aussi au niveau bas, par un escalier ou un ascenseur.

Au niveau du jardin un hall central ouvert sur le jardin distribue d'un coté les bureaux de l'administration et de l'autre, via une coursive longeant le jardin, 3 salles de classe.
Architecturalement le projet est d'abord traité comme le fond du jardin dans lequel il s'implante. Il compose ainsi un premier plan qui minimise la présence imposante de la façade aveugle et arrière du bâtiment existant.

En rez-de-jardin, le parement en chevron de douglas et les montants de la structure bois rappellent les palissages du verger que fut ce jardin. Ces lignes verticales se fondent avec les tiges et troncs des végétaux très présents.

En partie haute la structure, composée de portiques en lamellé collé de douglas, vient progressivement se vêtir, d'une couverture zinc, puis d'un bardage en panneaux d'Eternit pour former, d'abord le préau puis, la salle polyvalente.

Cette lisibilité du système constructif répond à notre volonté de rendre compréhensible, aux étudiants ingénieurs, le mode constructif de leur école. Si le niveau bas et les voiles contre terre sont construits en maçonnerie, le reste du projet emprunte ses matériaux à la filière bois. Outre les qualités intrinsèques de la construction bois, ce choix est également lié à la difficulté d'accès au chantier et à la volonté de réduire au quotidien et dans la durée, les nuisances de chantier imposées aux riverains. Les structures verticales sont composées de poteaux en lamellé collés de douglas, et remplissage mur ossature bois. Le plancher haut du rez-de-jardin est traité en panneaux bois massif en Epicéa.

Ce dernier est laissé apparent en sous-face, dans l'administration et les salles de classes. Enfin le platelage de la terrasse et des coursives est traité en lames bois, et une partie du bardage est traité en chevrons de douglas disposés à claire-voie. Ces derniers sont disposés devant des panneaux de CTBX peints de couleur jaune qui viendront contraster avec le gris dont le bois, non traité, se parera avec le temps.

La réalisation de ce projet offre, aux enseignants, étudiants et au personnel administratif des lieux de travail agréables et inscrits dans l'ambiance calme et sereine du jardin. Il permet également à l'école de profiter d'un site recomposé et réorganisé autour de l'extension dont la terrasse est le nouveau centre de gravité.

Enfin par son implantation, la présence très forte du bois et le dessin de son architecture, le projet s'insère sans heurt dans le cadre verdoyant de ce jardin et du tissu pavillonnaire des maisons riveraines.





suggérer un décideur